télétravail et semaine de 4 jours : les bons choix pour préserver la qvct et la performance
Qualité de vie et conditions de travail

Télétravail et/ou semaine de 4 jours : comment conjuguer performance et QVCT

La performance globale et la QVCT (Qualité de Vie et Conditions de Travail) sont des enjeux de la nouvelle organisation autour du télétravail et de la semaine de 4 jours. Ce thème s’inscrit dans le cadre plus large de la démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) des entreprises.

Le télétravail et la semaine de 4 jours peuvent être compatibles tout en maintenant la performance de l’entreprise. Le succès d’une telle réforme de l’organisation du travail dépendra de la manière dont elle est mise en œuvre et gérée. Mettre en place une semaine de travail de 4 jours et intégrer le télétravail nécessite une planification soignée. Voici quelques éléments clés que le chef d’entreprise doit prendre en compte pour préserver la QVCT.

Objectifs clairs autour de la performance attendue

Définissez des objectifs clairs pour l’entreprise et pour chaque employé. Dans le cas du télétravail, les salariés éligibles n’ont pas tous les mêmes besoins et n’apprécient pas le télétravail pour les mêmes raisons. Au contraire certains aiment les temps informels en entreprise ou recherchent la convivialité d’une équipe. Ils ont besoin d’un cadre plus formel et bien aménagé pour se concentrer. En réalité ils ont plus de mal à gérer leur temps depuis chez eux ce qui nuit à la performance.

La nouvelle organisation peut impacter la QVCT, la performance ou le turnover. Le télétravail ou la semaine de 4j restent des options intéressantes mais à ne pas forcément uniformiser pour tous les travailleurs. Il est nécessaire d’adapter le dispositif de façon compréhensive pour les employés qui en ont besoin. Il est question ici de flexibilité organisationnelle et/ou managériale pour l’individu et non le collectif. Cela implique que le télétravail/semaine 4j doivent rester un choix. Il ne faut pas alourdir les contraintes des salariés et de l’entreprise en devenant une exigence organisationnelle.

Communication transparente

Une fois les objectifs fixés, communiquez de manière transparente et régulière sur les futurs changements d’organisation. Il est important d’expliquer la manière dont les changements affecteront les employés et l’entreprise (clients, fournisseurs). Assurez-vous que tout le monde comprend les attentes en matière de résultats et de performance.

Étudiez une communication adaptée avec les employés sur la nouvelle organisation et les ajustements éventuels. La charge mentale peut être très forte en télétravail du fait que l’on reçoit déjà beaucoup de mails/appels. On est sollicité différemment qu’en présentiel puisqu’on a moins de communication directe. Il faut garder en tête qu’un salarié n’a pas toujours le temps de prendre connaissance de toutes les informations qu’on cherche à lui faire parvenir. La communication doit être étudiée pour faire face à ce type d’obstacles et ne pas alourdir la charge mentale et préserver la QVCT. Nous sommes bien sur une adaptation de la communication qui était en place avant la réforme.

Flexibilité et autonomie : des composantes de la QVCT

Le télétravail et la semaine de 4 jours peuvent offrir aux employés plus de flexibilité et d’autonomie dans la gestion de leur temps. Cela les aide à mieux équilibrer leur vie professionnelle et leur vie personnelle. La conséquence est une plus grande satisfaction au travail et, par conséquent, une meilleure performance. Toutefois, il est important de mettre en place des outils de communication et de collaboration en ligne. La technologie permet aux employés de gérer leur temps de travail de manière efficace, tout en respectant les échéances et les objectifs.

Gestion du temps et de la charge liée au télétravail

Encouragez les employés à planifier leur travail de manière efficace. Cela peut inclure la mise en place d’outils de gestion du temps, de formations, la définition de priorités claires. L’identification hebdomadaire des tâches qui peuvent être réalisées en télétravail est indispensable pour la QVCT.

Une organisation efficace de la charge de travail est essentielle. Les employés doivent avoir des objectifs clairs et réalisables. Leur travail doit être réparti de manière équilibrée sur les jours de travail disponibles. Une semaine de quatre jours et le télétravail peuvent contribuer à améliorer l’équilibre entre le travail et la vie personnelle. Ainsi un meilleur équilibre peut renforcer leur bien-être, réduire le stress et augmenter leur engagement au travail. Ceci peut en fin de compte améliorer la performance en préservant la QVCT. Pour cela veillez au droit à la déconnexion et évitez de surcharger les journées de travail.

Le présentiel présente de nombreux avantages que l’on a eu tendance progressivement à occulter. La créativité, la cohésion, l’intégration et la formation sont attachés au présentiel. Sanctuarisez des temps dédiés à ces domaines pour maintenir la croissance et simplifier les échanges.

Évaluation de la performance

Mettez en place un système d’évaluation des performances individuelles basé sur les résultats plutôt que sur le temps passé au bureau. Cela encouragera les employés à se concentrer sur leur productivité et leurs réalisations plutôt que sur le nombre d’heures travaillées.

Mesure et ajustement

Il est important de suivre régulièrement les résultats, la productivité et de solliciter les retours des employés. Cela permet d’évaluer l’efficacité de la semaine de quatre jours et du télétravail. Si des problèmes de performance émergent, il peut être nécessaire d’apporter des ajustements à l’organisation du travail. Si des problèmes ou des défis se présentent, soyez prêt à ajuster votre approche.

Culture d’entreprise autour de la QVCT

La culture de l’entreprise joue un rôle crucial. Si la culture favorise l’autonomie, la confiance, la responsabilité individuelle et la recherche de résultats, alors les chances de réussite sont réunies. Si l’entreprise met en place une culture d’évaluation basée sur les résultats plutôt que sur le temps passé au bureau, le télétravail et la semaine de quatre jours peuvent être bénéfiques. Les employés seront motivés à produire des résultats concrets dans le temps imparti plutôt que de se concentrer sur la durée de présence au bureau. Dans une démarche de QVCT, les employés doivent se sentir responsables de leurs tâches et de leurs objectifs, qu’ils travaillent au bureau ou à distance.

Face au télétravail et à la réduction du nombre de jours travaillés, la confiance, la reconnaissance et la communication entre manager et subordonnés sont primordiales. En parallèle il est nécessaire de développer le leadership des managers. Il convient de leur donner accès à des outils de coordination voire de coopération efficace. Il s’agit de leur permettre d’associer leurs collaborateurs aux prises de décisions. Cela les aidera à maintenir l’implication non seulement dans leur activité mais aussi dans leur équipe. C’est la garantie d’un investissement individuel et durable dans le développement de l’entreprise.

En résumé, la compatibilité entre le télétravail, la semaine de quatre jours et la performance de l’entreprise dépend d’une planification minutieuse. La communication transparente et l’adaptation aux besoins des employés sont des gages de succès. La promotion d’une culture de confiance et de responsabilité tend à favoriser la QVCT.

L’approche peut varier en fonction du secteur, de la taille de l’entreprise et des préférences des employés. Un accompagnement est un véritable gage de succès pour améliorer la performance globale de l’entreprise.

Mon expérience d'ingénieur prévention à bord des sous-marins puis du porte-avions Charles de Gaulle m'a inculqué une méthode de gestion des risques. J'ai complété ce parcours avec 8 années dans l'industrie navale avant de créer mon propre organisme de formation.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *