séminaire pour associer management et santé sécurité au travail
Prévention des risques professionnels

Management & santé sécurité : les clés de la réussite

Nos constats réalisés sur le terrain montrent des lacunes en management et santé sécurité. La loi santé de 2021 énonce le concept de qualité de vie et des conditions de travail (QVCT). Cette approche met donc en lumière le lien qui existe entre la qualité de vie au travail et les pratiques de management. Cet article vise à identifier les pistes de réflexion pour agir simultanément dans les deux domaines. Notre travail est le fruit de la collaboration de trois experts complémentaires.

Les constats en management et santé sécurité au travail

Les accidents de travail croissants désorganisent l’activité et ont ainsi un impact négatif sur la performance de l’entreprise. Voici malheureusement un exemple récent dans le domaine du relationnel.

Exemple récent

J’ai appris récemment la mise en arrêt d’un ancien collaborateur. Nous nous étions croisés il y a trois mois sur le chantier. Il m’expliquait que la période était plus dense qu’à l’habitude. Des problématiques nouvelles apparaissaient en raison de la configuration particulière des circuits à entretenir. En parallèle le N+1 de mon ancien collègue a changé. Les relations au sein du service se sont dégradées, amplifiées par la période de travaux anxiogène.

Aujourd’hui l’ensemble des parties sont pénalisées et en premier lieu le salarié et sa famille. L’équipe doit à présent se réorganiser en urgence. Le travail doit être reporté sur d’autres salariés. La confiance au sein du département concerné est fragilisée. Aussi, le client va exprimer son inquiétude constatant l’absence d’un éminent spécialiste dans un domaine sensible.

Analyse

Cet exemple traduit le peu d’attention que certains travailleurs portent aux volets plus subjectifs des situations de travail. Nous parlons ici des conditions de travail : organisation, relation et conjoncture. Ces trois volets sont le terreau des risques psychosociaux. Très souvent les difficultés rencontrées sont renvoyées sur l’individu. Ainsi le collaborateur est coupable de la dégradation de sa santé au travail !

Parfois les mesures de prévention sont considérées comme des entraves au bon déroulement de l’activité. La culture de sécurité n’est pas comprise. Toutefois les travailleurs ne font pas le lien entre la performance en sécurité et la performance globale de l’entreprise.

Aussi la motivation et l’engagement des équipes sont un défi quotidien pour les managers. Le turn-over est important malgré les efforts des encadrants. Les raisons à l’origine des départs relèvent souvent d’un choix personnel. Les raisons profondes sont difficilement interprétables. Face à ce constat, les dirigeants éprouvent des difficultés à recruter en particulier de bons profils.

En synthèse,les décideurs sont démunis face à ces multiples défis qui pénalisent la performance de l’activité. Voici quelques idées pour élaborer une solution personnalisée.

Quelle solution ?

Le passage à la notion de QVCT nous incite à une remise en question des pratiques managériales. Ici il s’agit de rallier l’objectif du législateur qui incite à davantage de prévention primaire. L’idée consiste à construire une démarche globale autour du management de la santé sécurité au travail. L’approche se déroulerait en 3 temps.

  • Une observation préalable permettant de mieux cerner les problématiques
  • Un séminaire collaboratif de deux jours. La coanimation par des experts complémentaires est un atout pédagogique
  • Une journée de retour d’expérience sur les changements opérés dans les équipes

Méthode du séminaire « Management & santé sécurité »

La dynamique du séminaire s’appuie sur la combinaison de plusieurs techniques pédagogiques. Des ateliers collaboratifs complètent des apports théoriques. Les bonnes pratiques illustrent les mises en situation. Enfin, un plan d’actions individuelles personnalisé clôture le séminaire. Ainsi le dirigeant peut s’appuyer sur les plans d’actions pour poursuivre la dynamique en interne de manière autonome.

Les atouts

La visite préalable des experts dans l’entreprise permet de réaliser une première prise de contact avec les équipes. En effet, la vision de personnes extérieures est préférable à une visite managériale de sécurité. Les mises en situations et les exemples choisis en séminaire sont issus de la période d’immersion dans l’entreprise. Le format court (2 jours) et immersif est donc orienté solutions. Ainsi chaque stagiaire réfléchit sur un plan d’actions.

En conclusion la dynamique d’une telle solution est liée à plusieurs facteurs. L’immersion préalable permet de créer un premier lien sur le terrain. La présence permanente de trois experts complémentaires booste le séminaire. Enfin la journée de retour d’expérience apporte un regard éclairé sur les changements opérés depuis l’immersion préalable.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *