Un smiley avec un casque de chantier
Prévention des risques professionnels

Entre sourires et prévention : peut-on faire de l’humour avec la Santé Sécurité au Travail ?

La santé et la sécurité au travail sont des sujets souvent abordés avec gravité en raison des enjeux liés à la prévention des risques professionnels. Cependant, peut-on imaginer une dose d’humour auprès des salariés sans compromettre le sérieux des sujets traités ? Cet article explore la question délicate de l’humour en lien avec la santé sécurité au travail, mettant en lumière les avantages potentiels et les limites à ne pas franchir.

Le rôle de l’humour en milieu professionnel

L’humour a toujours été un moyen de soulager la pression du quotidien, de renforcer la cohésion d’équipe et de favoriser un environnement de travail plus agréable. Cette problématique est d’autant plus vraie que nous traversons une période anxiogène (climat, guerre, pouvoir d’achat). Cependant, lorsqu’il s’agit de sujets aussi sérieux que la santé et la sécurité au travail, faut-il craindre que l’humour puisse être mal interprété voire contre productif ? Rares sont les sketches qui traitent de ce sujet.

Avantages de l’humour dans le contexte professionnel

Le premier avantage consiste à attirer l’attention là où il devient difficile de faire passer des messages. Des blagues bien placées ne pointant directement aucun collaborateur peuvent focaliser l’attention sur des aspects de la prévention. Cela permet de susciter la réflexion chez les employés.
Par exemple un atelier encombré et propice aux chutes de plain pied est idéal pour faire un parallèle avec les prochains jeux olympiques et la préparation du 110m haies.

Le second avantage est l’instauration d’une culture positive : l’humour peut contribuer à créer un environnement de travail positif. Cela consiste par exemple à mettre en avant un collaborateur engagé. Le signalement d’une situation dangereuse s’assimile à un travail d’enquêteur, l’équipe ayant déniché le prochain partenaire d’Audrey Fleurot dans HPI. Les stars ne sont pas uniquement à la TV ! Cette dynamique va encourager la communication et la collaboration au sein de l’équipe.

Faciliter l’apprentissage est le troisième avantage. L’intégration d’éléments humoristiques dans les causeries sécurité ou autres évènements peut rendre les informations plus faciles à mémoriser. On ne peut pas faire deux taches conscientes en même temps, même les femmes (désolé c’est la fin du mythe…). Une plaisanterie peut ressurgir dans le cercle privé et revenir dans la sphère professionnelle : « tu ne sais pas ce que ma femme m’a répondu ??? ». L’INRS avec Ines REG en mode stand-up est un bel exemple de réussite.

Les limites de l’humour en matière de santé et sécurité au travail

Tout d’abord, il existe une possibilité de minimiser les risques en usant d’un humour excessif ou déplacé. « Tu avais peur de prendre un coup de soleil Antoine que tu as mis ta casquette plutôt que ton casque de chantier ? ». Ainsi les déclaration peuvent être interprétées comme une minimisation des risques réels : « au fond on en rigole, c’est pas si grave ! ».

Ensuite ce qui peut être drôle pour certains peut être offensant pour d’autres. L’humour doit être utilisé avec prudence pour ne pas heurter les sensibilité individuelles. Un jeune stagiaire est en formation sauveteur secouriste et on lance : « pourvu qu’il n’embarque pas le mannequin pour la maison… ». Difficile d’en rire quand on a un adolescent en difficulté chez soi !

Enfin trop d’humour (je n’ai jamais rencontré d’animateurs QSE de ce style !) peut détourner l’attention des messages importants liés à la santé sécurité au travail. Cela compromet l’efficacité des campagnes de sensibilisation.

Et si on tentait l’humour responsable

La parodie de situations courantes est assez facile à initier. Des parodies de scènes de travail peuvent aider à souligner les comportements à risque tout en maintenant un ton léger.
La personnification d’équipements de sécurité est une bonne idée. Donner des caractéristiques humaines aux équipements de sécurité peut rendre les consignes plus mémorables et accessibles.
Les jeux à vocations pédagogiques sont l’occasion de rire. Une saine compétition entre équipes, un peu de mauvaise foi tout cela animé par des professionnels autour de concepts en santé sécurité.

En synthèse, l’humour peut être un outil puissant pour aborder la santé sécurité au travail. Attention toutefois à l’utiliser de manière réfléchie et respectueuse. L’intention doit toujours être de sensibiliser et d’engager, et non de minimiser les risques. En conjuguant sérieux et légèreté, les responsables créent un environnement de travail où la sécurité est prise au sérieux. Cela favorise un climat positif et collaboratif. Rire de la santé et de la sécurité au travail peut être une autre façon novatrice d’atteindre les employés pour modifier leur comportement au quotidien.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *